Wiki Celvain
Advertisement

Géraldine Bétafort en 1927


Géraldine Bétafort est la femme d'Igor Bétafort; l'embaumeur du village de Celvain. Le joli couple, marié depuis l'âge de dix-huit ans, détient la maison funéraire Bétafort dans laquelle ils habitent depuis longtemps. Géraldine est âgée de cinquante ans et à vingt-cinq ans elle a eu son premier enfant nommé: Léopold Dorbenmal, dont personne n'est au courant qu'il est le sien.


Description physique[]

Avec l'âge, Géraldine commence à avoir les traits vieillis. Elle est souvent crêpée d'un chignon et légèrement maquillée. Ayant hérité des traits de son père, Géraldine a les yeux et les cheveux bruns. Cette femme n'est pas très grassette, car la nourriture est très calculée pour être certains de ne rien manquer. Elle est souvent vêtue de fausse fourrure qui lui procure l'allure d'une femme riche. Depuis sa naissance, Géraldine vit avec un handicap. Une de ses mains, plus précisément sa main gauche, a été ligotée par le cordon ombilical et depuis ce temps, Géraldine n'a que deux doigts. Comme la famille Bétafort n'est pas riche, Géraldine a l'habitude de se vêtir de vêtements défraichis qu'elle a réussi à recoudre.

Description psychologique[]

Géraldine est une femme qui manque d'assurance. Comme elle est dernière de famille et n'a jamais su s'affirmer, ce n'est pas avec Igor qu'elle a le droit. Géraldine est une femme qui adore aider les autres et elle aime bien soigner les gens. Certains villageois viennent la voir lorsqu'ils sont mal pris et cela lui fait plaisir de les aider. Dans sa vie, Géraldine a été habituée à donner et ne jamais recevoir, ce qui fait d'elle une femme plutôt réservée. Elle occupe ses journées à cuisiner des muffins pour son fils supposément mort, elle fait beaucoup de couture et elle prépare tous les repas pour son mari.

Elle est généreuse et adore donner de son temps aux gens qui en ont besoin.Tous les villageois savent que Géraldine Bétafort est toujours à l'écoute des autres et trouve régulièrement une solution leurs problèmes. Aux yeux de Géraldine,il y a une raison et une solution à tous problèmes.

Description sociale[]

Avant de se nommer Madame Bétafort, le nom de Géraldine était Marie-Géraldine DelaGrave. Depuis qu'elle est mariée, elle porte le nom d'Igor Bétafort, son mari. Géraldine est d'origine amérindienne. Ses ancêtres étaient venus s'installer près du Saint-Laurent. Depuis ses dix-huit ans, Géraldine a perdu contact avec ses parents, car ceux-ci n'étaient pas d'accord que leur fille se marie avec Igor. Selon eux, ils n'étaient pas question que leur fille décide de ce qu'elle voulait, donc Géraldine a coupé les ponts . Sa seule famille est donc celle d'Igor. De plus, Géraldine ne vient pas d'un milieu très instruit, lorsqu'elle était jeune ses parents avaient des yeux que pour ses grandes sœurs. Elle n'a donc pas eu la chance d'aller à l'école, ce qui fait d'elle aujourd'hui une femme au foyer. Malgré tout, Géraldine est perçue comme la femme généreuse du village. Tous les jours elle fait des muffins qu'elle distribue de maison en maison.

Notices biographiques[]

Son enfant est probablement le secret le mieux gardé du village. À l'époque où Géraldine et Igor étaient en manque d'argent. Géraldine tomba enceinte de Léopold Dorbenmal, mais il n'était pas question pour Igor de faire vivre un enfant. Il donna donc un délai d'une semaine pour se débarrasser de l'enfant. Géraldine était incapable de se débarrasser de son seul enfant. Elle décida donc d'aller voir la nourrice du village et de lui demander s'il était possible de pouvoir l'éduquer à sa place. La nourrice accepta avec plaisir. Rendu à dix-huit ans, Léopold décida de partir de chez la nourrice et de retrouver ses parents biologiques. De cette façon, il a réussi à retrouver sa mère. Géraldine expliqua l'histoire à son fils et comprit aussitôt la situation. Depuis ce temps, tous les jours, Géraldine se rend dans la rue et donne des muffins frais à son fils.


En 1905,c'était l'année de l'union de Géraldine et Igor. Ils étaient tous deux âgés de dix-huit ans et ce fut de loin une année difficile pour Géraldine. Elle était heureuse parce qu'elle était maintenant une jeune femme et elle pouvait réaliser ce qu'elle voulait. En même temps, elle s'éloignait de ses deux parents à tout jamais. Ils n'étaient point d'accord avec le fait que leur fille allait se marier avec un homme qui n'était pas familier avec la famille.Ils disaient que c'était à l'encontre de leurs valeurs. Ils ont essayé de nombreuses fois d'empêcher leur fille, mais ils en ont été incapables. Depuis ce temps, elle a perdu contact avec ses parents et ignore complètement s'ils sont encore en vie .


Quelques années après son accouchement, Géraldine tomba dans une profonde dépression qui l'amena jusqu'à la tentative du suicide. Il était impossible pour elle de devoir laisser partir son seul enfant qu'elle avait réussi à mettre au monde. De plus, son mari était devenu incompréhensif, il voulait tuer l'enfant pour être certain de bien s'en débarrasser. Elle était désespérée et ne sachant plus quoi faire, elle décida de mettre fin à sa vie. Elle décida donc de prendre une chaise de cuisine , de s'attacher au poteau de douche et de se ligoter la corde au cou et de se laisser pendre. Igor Bétafort  monta de son atelier suite au son de la chaise qu'il venait d'entendre et remarqua Géraldine pendue dans le vide. Il l'a pris aussitôt dans ses bras. Il venait de la sauver et Géraldine était en colère de devoir vivre encore longtemps.

Légendes[]

La malédiction des Bétafort

Advertisement