Wiki Celvain
Advertisement

La Maison Herculine

La Maison Herculyne est la maison de la ténébreuse Henriette Herculyne qui se situe dans un petit village du nom de Celvain.

Description du Lieu[]

La Maison Herculyne est d'une taille moyenne et possède de longues vignes qui ont été colorées en noir depuis l'immonde histoire du curé. Une seule chandelle est accrochée à côté de la porte d'entrée et est allumée vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Plusieurs sons bizarres se font entendre à toutes heures de la journée mais plus particulièrement la nuit. Par contre, personne n'a jamais su ce qu'il se passait dans cette maison si mystérieuse. Les quelques fenêtres qu'il y a sont toutes sales et toujours couvertes par des rideaux de couleur vert foncé. Par le manque d'entretient de la maison Herculyne, tout autour l'herbe se trouve à être long et un peu jaune. Parfois des moufettes viennent même en famille s'y installer puisqu'il n'y a pas beaucoup de personnes qui peuvent les apercevoir ainsi.

Notices Historiques[]

Plusieurs événements se sont produits dans la maison Herculyne. Commençant par l’immonde tragédie du curé du village. Jacques Guy le frère du mari d’Henriette Herculyne, Jean Guy , vint cogner à la porte de la maison Herculyne une nuit alors que son frère était parti fêter avec ses amis. Henriette demanda qui pouvait bien cogner à une heure pareille et le curé lui répondit par son nom. Ne connaissant qu’un seul Jacques, son beau frère, elle lui ouvra et en moins d’une seconde, elle se retrouva par terre. Le curé lui avait donné un coup sur le visage. Avant même d’avoir eu le temps de se relever, le curé était déjà sur elle et l’abusa. Après cette catastrophe, Henriette devint terriblement folle. Cet événement l’avait traumatisé à vie. Par la suite, voyant qu’Henriette avait un enfant et qu’elle devenait toujours de plus en plus folle, décida d’aller chez elle et de lui enlever sa fille pour la placer dans un pensionnat. Toujours aussi folle, la mère décida de faire venir l’enfant des De La Montagne dans sa maison. Elle lui offrit des biscuits et discuta un peu avec lui. Quelques minutes plus tard l’enfant voulu faire une petite sieste. Profitant du moment, Henriette sorti un couteau de la poche de sa robe et le tua. Depuis ces événements, tous les gens du village craignent la maison Herculyne. De plus avec tous les bruits mystérieux que se font retentir du bâtiment, les villageois sont encore sont loin d’être plus rassurés. Plus personnes n’osent s’approcher des Herculyne. Seul le mari d’Henriette lui est resté fidèle et continue de l’aimer malgré tout. Il en veut bien sûr à son frère, mais sa décision de ne rien lui faire en retour reste à découvrir. À présent cette maison est tout un mystère et personne n’ose en savoir plus.

Advertisement